Quelle eau boire? Par Yann Olivaux



  par Yann Olivaux en Janvier 2013. 

Quelles eaux boire ?

 De multiples préconisations souvent contradictoires existent quant à l’eau de boisson « idéale » à consommer parmi les offres existantes (réseau, bouteilles, filtrées, dynamisées). Trois critères essentiels ; économique, écologique et sanitaire, doivent être pris en compte pour déterminer le choix entre ces quatre types d’eaux :
Force est de constater qu’il n’existe pas de consensus nutritionnel sur ce sujet pour de multiples raisons :

  1. De multiples facteurs déterminent le profil qualitatif d’une eau (quantité et qualité des solutés, pH, potentiel rédox, rH2, microbisme…).
  2. Les préconisations en matière d’alimentation hydrique sont parasitées par de forts enjeux économiques et politiques entre les eaux du robinet et les eaux embouteillées 
  3. Faute d’évaluation scientifique suffisante, pluridisciplinaire et indépendante, de nombreuses incertitudes nutritionnelles demeurent pour apprécier les impacts de l’eau que nous buvons sur notre santé 
  4. Nulle part au monde, n’existe la spécialité médicale, diététique ou nutritionnelle d’hydronutritionniste. Ceci apparait comme une grave carence pour un liquide qui représente 99% des molécules de nos cellules 
  5. La question « Quelles eaux boire ? » n’a pas de sens qu’au pluriel car de toute évidence nous avons tous un profil « hydrophysiologique » unique. En d’autres termes, nos besoins physiologiques et notre consommation hydrique varient en fonction de multiples facteurs (âge, sexe, saisons, appétence organoleptique, état de santé…). 
Pour toutes ces raisons, choisir des eaux de qualité n’est pas si simple. Au final, il revient à chacun de trouver l’eau qui lui convient à un moment donné dans une cohérence économique, écologique et sanitaire.