Le Photomaton spécial Valery Joubault

Tous les jours, Rodolphe Forget sélectionne des photos liées à l'eau sur la page Facebook du podcast "EAU: Séance iLive!" (http://www.facebook.com/eauseanceilive).
Rodolphe Forget a donc demandé à des invités du podcast de sélectionner une photo parmi les centaines de la page et de dire pourquoi ils avait fait un tel choix.

Le but est de montrer combien l'eau est fantastique et l'intérêt que nous avons à la redécouvrir pour survivre consciemment à la crise que traverse l'humanité qui est composé d'eau à 99% (des molécules composant le corps humain).

Pour ce Photomaton, exceptionnellement, le choix s'est porté sur un photographe, Valery Joubault, qui photographie sous l'eau ses modèles avec toutes les contraintes que cela suppose. Il en ressort de magnifiques clichés qu'on peut retrouver sur son site : www.petitbain.com.


          


Dans cette vidéo 3 photos de Valery Joubault ont été choisies pour ce Photomaton "EAU: Séance iLive!" par Luc Bigé, Dominique Kubler et Rodolphe Forget.


Choix de Dominique Kubler, photographe d'ondine, http://www.ondine.fr.gd







Choix de Luc Bigé, symboliste, http://reenchanterlemonde.com








Choix de Rodolphe Forget, vidéaste et danseur,
http://www.nature-film.com







Présentation de Valery Joubault

Né en 1969 au Mans, et après avoir acqui un premier REFLEX 24x36, ainsi qu’un  véritable laboratoire Noir et Blanc dans le sou-sol de la maison de son enfance, Valéry Joubault se destine très jeune à la photographie. Après une année passée au service presse du SIRPA Marine en 1990 (première guerre du Golf), il intègre la capitale pour débuter une carrière de photographe professionnel. 

Tour à tour assistant de Claus Wickrath, Steve Hiett, Mathieu Garçon, Hélène Guétary, Bertrand Cardon, Thomas Galonski, c’est avec Bernard Asset qu’il partage la même exaltation pour la formule 1 et le monde de l'automobile en général. En 1992, il décide de voler de ses propres ailes et décroche, à 22 ans, sa première campagne nationale d’affichage 4x3m.

Connu à l'époque pour ses images picturales de trains à Grande vitesse, «Monsieur TGV» signe 2 ans avec l’agence BDDP pour le budget SNCF. Plusieurs campagnes suivent avec GEC ALSTOM, ALSTOM Madrid pour l'AVE, ALCATEL, Hôtels Mercure, et quelques autres enseignes... En 1995, il quitte Paris pour la Normandie et débute de manière autodidacte des travaux de graphiste, web designer et monteur vidéo.



C'est ce qui séduit un grand groupe hôtelier et casinotier de Deauville qui l’engage en 1999 et le nomme responsable de la communication graphique et photographique. Cette complicité durera 7 ans. 2006 est l’année du renouveau ! Valéry installe son bureau dans sa maison en Normandie pour y créer TUNGSTEN production, un bureau de conseil en communication, tout en continuant la photographie.

Papa depuis 2004, c'est sa fille, enthousiasmée dès l’âge de 6 mois par ses séances hebdomadaires de bébés nageurs en piscine, qui lui communique le désir d’explorer la joie et le bien-être de l'enfant dans l'eau. Peu à peu, le projet prend forme ; un site internet vient le renforcer afin de permettre à tous les parents de s'offrir des images fortes et authentiques de leurs enfants en milieu aquatique. Ainsi est né "Petit Bain". (www.petitbain.com

Puis après le lancement en 2011 de sa marque 100% normande VJ Couture (accessoires Haute Couture pour la téléphonie mobile), il se lance en 2013 dans le monde de la littérature en lançant avec 2 amis écrivains et associés, les éditions MJB. Deux romans historiques verront le jour à partir de juin 2013.

Sites de Valery Joubault:

contact: contact@petitbain.com


Son Travail

                



"Je ne pensais pas devenir un jour portraitiste subaquatique mais ma passion de l'eau et de la photo a eu raison de moi. Le modèle se retrouve "plongé" dans une intimité extrême avec le photographe, et rien ne peut interférer ou troubler une séance photo sous l'eau. Il ne s'agit pas là forcément d'un déshabillage au premier degré, mais le seul fait d'être en face à face dans ce milieu aquatique avec un silence isolant et enveloppant, si inhabituel pour le modèle, nous amène tout de suite dans un autre monde où le temps semble s'être arrêté. En totale apesanteur, les danseurs, musiciens, chanteurs, écrivains, sportifs... peuvent facilement s'exprimer en laissant leur timidité ou trac au vestiaire.




Ma première rencontre avec une sirène d'eau douce restera toujours un moment exceptionnel ! Un nouvel exercice de style où le photographe n'est plus maître à bord. En effet, photographier des princesses aquatiques, beautés éphémères, gestuelles inattendues, mélange fusionnel du corps et de l'eau, relève d'un nouveau défi. On perd les notions d'espace mais, concentration oblige, la nageuse synchronisée ne s'y perd pas ! Comme des poissons dans l'eau, le temps d'une séance photo, nous partageons des émotions dans ce liquide envahissant qui nous maintient en semi-flottabilité.

J'ai pris plaisir à découvrir quel était cet univers caché et secret où les nageuses synchros aiment à se réfugier. C'est un témoignage visionnaire de ce monde élitiste que j'aime faire partager aux nageuses et à leurs parents qui n'ont souvent en souvenir que la face visible du ballet aquatique.


Les 9 mois de la grossesse font très certainement partie des plus beaux moments de la vie d'une femme. Or il est encore assez rare que, durant cette période, elle ait gardé des traces photographiques dignes de ce moment unique. Avec toutes les préoccupations et l'organisation que peut susciter l'arrivée d'un bébé, on ne voit pas le temps passer, surtout lors les 2 ou 3 derniers mois. C'est précisément dans cette période que je me plais à mmortaliser leurs magnifiques rondeurs. Cette vision de leur corps devient un document des plus précieux pour elle comme pour leur future descendance. Le milieu le plus symbolique que j'ai pensé offrir à une femme enceinte, était de la photographier dans le plus naturel qui soit, pour elle comme pour le bébé qu’elle porte, l'Eau."

Valery Joubault