Roger Castell (2/4) - Qu'est-ce que la Bio-Électronique?- les rendez-vous de l'eau- EAU:Séance iLive




Pour en savoir plus sur la Bio-Électronique voici un historique écrit par l'association de Bio-Électronique Vincent sur leur site internet: http://www.votre-sante-naturelle.fr/

Historique de la Bio-électronique (BEV)
Les précurseurs.
De nombreuses recherches ont précédé les travaux de L-Cl. Vincent et ont permis la création de la bioélectronique. Parmi ces scientifiques citons : Georg Simon Ohm (1789-1854) pour la résistivité, Soren Sorensen (1868-1939) pour le potentiel acido-basique, Walter Nernst (1864-1941) pour le potentiel rédox... mais également Charles Laville, Fred Vlès, etc…

L'invention.
Après son diplôme d'ingénieur (1925), L-Cl. Vincent se spécialise dès 1926 en hydrologie, et dans les travaux d'hygiène publique (adduction d'eau et égouts). Pendant douze ans il fut ingénieur-conseil de près de deux cents communes, ce qui lui permit (avec des confrères) d'établir que : «Les taux de mortalité due aux maladies graves (tuberculose, cancer, maladies cardiovasculaires) sont directement liés à la qualité de l'eau délivrée auxpopulations. Ces taux augmentent quand l'eau est très minéralisée et rendue "potable" après traitement et adjonction de produits chimiques oxydants». C'est dans le but d'apporter une explication scientifique à ce constat statistique qu'il entreprit des recherches lui permettant de remarquer, dès 1946, qu'un liquide est caractérisé par les mesures de trois paramètres physiques :
- Le potentiel acido-basique, (le pH, valeurs de 0 à 14), qui indique la richesse ou la pauvreté en protons hydrogène (H+),
- Le pouvoir oxydo-réducteur (le rH2, valeurs de 0 à 42), révélateur de la richesse ou de la pauvreté en électrons (e-), et,
- La concentration plus ou moins élevée en électrolytes indiquant la faculté plus ou moins grande de résister au passage du courant électrique, (la résistivité , ou ρ, mesuré en Ohm/cm), cette dernière valeur est aussi un indicateur de la richesse ou de la pauvreté en sels minéraux, molécules ou ions en solution.
Au cours d'un voyage au Liban en 1952, il réalise des mesures bio-é1ectroniques sur le sang, démontrant l'intérêt de cette technique pour définir objectivement les états de santé et de maladie. Puis, en 1954, il devint professeur à l'École d'Anthropologie de Paris et poursuivit ses recherches avec de nombreux spécialistes (Dr Paul Bosson, Dr Jeanne Rousseau, Dr Franck Morell, etc.). En 1972, après plus de 60 000 mesures réalisées sur le sang, la salive et l'urine des malades, il propose une définition globale du terrain avec une approche énergétique objectivée, par les analyses.



Historique de l'association(ABE)
En 1972 est créée une société internationale : la SIBEV.
En 1989 est créée l'Association pour la Recherche et les Applications en Biophysique et en Biologie Electronique, dont l'objet est l'actualisation, la diffusion de la méthode, ainsi que l'enseignement de la Bio-Electronique.·
En 1998 elle prend le Nom de A.B.E. ·(Association de Bio-Electronique).
Elle édite pour ses adhérents 4 revues par an.