Vivian Sautou (3/4) - Quel est l'état d'esprit des surfeurs aujourd'hui? - Les Rendez-Vous de l'Eau - EAU: Séance iLive!



Source du texte ci-dessous: http://www.surf-prevention.com/fiche-localisme-et-psychopathie-62-9.php

IL EXISTE SUR TOUS LES SPOTS DES INDIVIDUS QUI S’IMPROVISENT COMME LES « CAÏDS » DE LA PLAGE. ILS S’ARROGENT DES PRÉROGATIVES ET NOTAMMENT CELLE DE PRENDRE LES VAGUES AU DÉTRIMENT DES AUTRES SURFEURS.

Les locaux qui surfent toute l’année pensent qu’ils sont plus légitimes sur « leur » spot que les touristes et qu’ils méritent plus qu’eux de prendre les vagues. Certains surfeurs confirmés considèrent qu’ils exploiteront mieux une vague qu’un surfeur de niveau inférieur et se permettent de le taxer. De vieux surfeurs estiment que leur vécu leur donne tous les droits sur les plus jeunes…


Ces discriminations sont source de conflits entre les locaux et les estivants, les surfeurs expérimentés et les débutants, les anciens et les jeunes loups.

Il y a aussi des guerres de clans. Certains surfeurs étroits d’esprit ont encore du mal à accepter les bodyboardeurs qui n’ont pas besoin de se lever sur leur « biscotte », les longboardeurs qui prennent les vagues plus facilement qu’eux ou même les bodysurfeurs parce qu’ils n’ont pas de planche…

Depuis peu, ce sont les Stand-up Paddle surfeurs qui font les frais de cette intolérance.

Ces mentalités détestables sont exacerbées sur les spots surpeuplés où le nombre de vagues surfables est limité. Le risque de collision avec des planches ou des engins dangereux augmente encore les tensions.

Au premier accrochage, les surfeurs qui ont les nerfs à vifs n’hésitent pas à ouvrir la boîte à claques.


Si vous faites partie des surfeurs aigris et agressifs, essayez de surfer sur des spots moins fréquentés, à des heures creuses pour éviter les embrouilles, ou mettez-vous à la boxe ou au rugby…Ca devrait vous calmer.

Pratiquez un localisme intelligent en vous investissant dans la protection de votre spot au niveau écologique ou en organisant des compétitions amicales.


Si vous êtes un surfeur pacifiste, évitez les spots connus pour la virulence de leurs locaux. Un tag « locals only » à l’entrée d’une plage peut signaler l’existence d’un localisme exacerbé. Faites attention à votre véhicule : dégradations, pneus crevés, inscriptions intimidantes du genre « go home » sont monnaie courante sur les parkings des spots un peu chauds.

En cas d’agression verbale, ne la ramenez pas, même si le surfeur ne vous paraît pas bien balaise, car sa bande n’attend que ça pour vous tomber dessus à bras raccourcis. Soyez prêt à prendre la poudre d’escampette si la situation dégénère.

Lire la suite de l'article...