Quand le business lié à l'eau liquide permet au cinéma français de se financer



Je vous propose d’exposer une ironie comme seule la vie sait nous en offrir. Si consciemment nous fuyons tout intérêt pour l’eau liquide au cinéma, un zoom arrière rédempteur nous permet de voir que  le cinéma en France ne serait pas aussi actif sans…Le business généré avec l'eau liquide. Un comble! Voyez plutôt par vous-même. 

Scène pendant la Révolution Française

Tout commence vers la Révolution Française, deux événements majeurs vont bousculer au fil du temps nos ancêtres et leur rapport à l’eau. D’abord, avec Lavoisier et sa découverte que l’eau est un composé de deux gaz (hydrogène et oxygène) faisant perdre à l’eau son millénaire statut divin d’élément au profit de celui de molécule, puis au même moment dans les sphères institutionnelles du pouvoir en France, une réflexion se fit jour pour amener l’eau des rivières et des ruisseaux dans la ville. Si bien qu’en 1853, la Compagnie Générales des Eaux est crée. L’ironie qui nous intéresse ici prend effet plus d’un siècle après c’est-à-dire en 1984. Cela ne vous dit peut-être rien comme ça, mais la même Compagnie Générales des Eaux fut l’actionnaire principal de CANAL+ lors de sa création en 1984 qui est devenu très vite le premier investisseur et diffuseur du cinéma français. La Générale des Eaux ensuite devenue la société Vivendi puis enfin Veolia qui est désormais séparée de CANAL+. 

Logo CANAL+ en 1984

Mais cette « coïncidence » fortuite s’est retrouvée « bizarrement » à la même époque, dans la relation entre Bouygues,TF1 et la Saur, autre importante entreprise de distribution d’eau. En 1984, l’entreprise de BTP Bouygues devient actionnaire principale de la Saur (jusqu’en 2005), et en 1986, Bouygues est actionnaire principale de TF1 qui reste à ce jour l'un des principaux médias en France et l'un des premiers investisseurs/diffuseurs de productions audiovisuelles françaises. Rappelez-vous que TF1 avait même crée TPS un concurrent à CANALSAT (groupe CANAL+). Enfin la 3e grande entreprise de distribution d’eau la Lyonnaise des Eaux (Suez Environnement aujourd'hui), elle aussi, devient en 1986 l’actionnaire principale de M6, futur partenaire avec TF1 de TPS qui fut en son temps un des grands argentiers du cinéma français. 

Cinéma français

Sachant qu’aujourd’hui, plus que jamais l’économie du cinéma ne peut s’envisager sans l’argent et la diffusion d’une télévision et vous mesurez alors toute l’ironie de la situation à ne pas filmer ou diffuser plus de films ou d’émissions sur l’eau liquide qui est, tout comme l’argent un levier de pouvoir. Maitriser les circuits de distribution des flux (eau, images, argent, communication), et vous posséder un pouvoir certain et durable.

Cet article est écrit dans le cadre du dossier N°9 "L'eau et le cinéma
qui est l'un des 12 dossiers de l'application EAU: INFO
www.eau-dossier.com